FacesWake_Ski_Cable

INTERVIEW | AURÉLIE GODET

interview-aurélie-godet-spotyride

Aurélie Godet est une jeune wakeboardeuse française de 15 ans. Elle a remporté la médaille de bronze aux Championnats du Monde de Wakeboard, elle fait parti de l’équipe de France et est soutenue (comme Spotyride d’ailleurs) par la région Occitanie !

Photos : Franck Besson

Cet hiver tu étais en Argentine pour les Championnats du Monde. Alors qu’as-tu pensé du pays ?

J’ai beaucoup aimé le spot et le téléski, mais on n’a pas vraiment visité l’Argentine en elle-même (on a fait que des trajets cable – hotel). Alors de ce que j’ai vu de l’Argentine : les gens étaient sympas, des chevaux de partout et beaucoup de verdure !

Quel est ton avis sur la possible sélection du wakeboard pour les Jeux Olympiques ?

Je pense que le wakeboard a nettement évolué depuis les dernier JO et qu’il pourrait avoir sa place parmi les 8 sports. En tous cas j’adorerais que le wake y soit !

Aurélie Godet – “J’ai adoré ; j’adore l’ambiance, la liberté, les sensations…

Depuis quelques temps, tu pratiques le wakeboard bateau. Qu’est-ce qui est différent avec le wakeboard câble ?

L’année dernière, j’ai fait un stage à Wakelagoona et un autre chez Maxime Roux avant les championnats de France. Cette année, je compte en faire plus ! Je vois plus de différence que de ressemblance entre le câble et le bateau, que ce soit au niveau de la tension, des appuis et des claques.

Ton meilleur souvenir de 2018 ? Un contest, un trip…

En 2018, j’ai adoré aller en Chine avec Louis Mistaudy pour la Coupe du Monde. C’était très court puisqu’on y est resté que 5 jours, mais l’organisation était super et on a même pu visiter Shanghai. Les conditions climatiques étaient difficiles avec du vent et de la pluie certains jours, mais au final j’ai fini deuxième et c’est un très bon résultat.

On t’a aussi vu en kite ces derniers temps. Peux-tu nous dire quelques mots sur la pratique de ce sport ?

J’habite à 5 min de la mer, mais le kite ça ne m’avait jamais vraiment branché et je n’aimais pas le vent. Comme je faisais du trampoline avec les kiteux du MUC sur Montpellier, Seb Garat m’a proposé de venir essayer. J’ai adoré ; j’adore l’ambiance, la liberté, les sensations, dès que tu croises quelqu’un sur l’eau tu lui dis salut alors que tu ne l’as jamais vu et tu peux rider en même temps que tes potes à 1 mètre du coup c’est cool.

Suivez Aurélie sur Instagram

Retrouvez toute l’interview et plus d’actualité sur le wakeboard sur Unleashed Wake Mag

Quels sont les spots préférés des Champions du Monde Wakeboard IWWF ?
La réponse sur le #SpotyMag

aurelie-godet-spotymag-2